Confédération Nationale du Logement, Fédération du Nord
Association de défense des habitants et des consommateurs

Rechercher :

Ne soyez pas sourd à cette alerte … avant de l’être

Date de publication : 19 février 2014

 

La perte d’audition a d’importantes répercussions sur la vie quotidienne. Travail, couple, famille, amis …

Toutes les relations sociales sont fondées sur la parole. Aussi, la perte d’audition favorise un retrait social progressif.

Les Français ne semblent pourtant pas prendre ce problème au sérieux. « Un Français sur deux ne va jamais consulter de sa vie pour faire contrôler son « audition »; s’inquiète Jean Louis HORVILLEUR, audioprothésiste. Ainsi prennent-ils difficilement conscience d’une surdité naissante.

 

Un monde bruyant

A partir de 20ans, chacun perd, au moins, 3,5% des cellules auditives par décennie.

Différents traumatismes peuvent accélérer le phénomène.

Les jeunes, s’ils écoutent du son à plein volume avec des écouteurs vissées sur les oreilles s’abîment anormalement vite leur capacité auditive.

 

Consulter

« Une prise en charge précoce avec des prothèses auditives adaptées permet pourtant dans la plupart de vivre une vie normale » assure le Pr HUNG Thai-Van, audiologue au CHU de Lyon.

C’est d’autant plus profitable que peuvent être détectées très tôt après leur survenue les anomalies des cellules auditives : de quoi remédier, quand c’est encore très efficace au déclin auditif, souvent très progressif.

 

Obstacle financier

Malheureusement, le dépistage de la surdité n’est gratuit et systématique que pour les nouveaux-nés de moins de trois mois.

Pour les plus âgés, les examens auditifs son très mal remboursés, que ce soit par la Sécurité sociale ou les mutuelles; la consultation coûte une quarantaine d’euros.

 

Consulter les autres articles de consommation :